Dans un contexte quelque peu morose et parfois bien négatif, plus que jamais, la bienveillance résonne en bon nombre d’entre nous. L’empathie, l’écoute, la vigilance et autres soft skills… sont autant de termes que l’on ne cesse de louer à l’heure actuelle. Y compris dans le monde du management…

La bienveillance… Tout le monde en parle depuis quelque temps dans le monde de l’entreprise, certains la voient comme une mode, s’y adonnent avec plus ou moins de conviction, plus ou moins de justesse, d’autres la moquent en comparant ceux qui la pratiquent à des “bisounours”. Toujours est-il que lorsqu’elle est appliquée intelligemment au management, elle permet un réel épanouissement des collaborateurs au travail.

Qu’est-ce que la bienveillance ?

Le terme provient du latin “bona vigilantia” signifiant “bonne vigilance”. Il représente ainsi le fait d’agir avec attention en respectant autrui, se comporter en veillant à ne pas heurter l’autre.

La démarche se traduit à travers quelques règles de base :

  •  Faire preuve de compréhension envers ses interlocuteurs,
  •  S’abstenir de juger,
  •  Adopter une attitude positive et constructive dans ses relations interpersonnelles afin que son interlocuteur ne se sente ni agressé, ni rabaissé, mais plutôt valorisé, soutenu.

Bienveillance et management

Pour le manager, faire preuve de bienveillance envers ses collaborateurs signifie globalement replacer l’Humain au cœur des relations – et de l’entreprise. L’idée est de permettre à chacun de s’épanouir, exprimer ses talents pleinement, contribuer à l’atteinte des objectifs – individuels et collectifs – fixés dans un climat sain et sécurisant sans tomber dans la bonté à l’excès ou la naïveté.

Pour que le management bienveillant ait une chance de démontrer tous ses bienfaits, il est primordial que la démarche soit ancrée dans la culture de l’entreprise. Toute l’organisation doit ainsi s’articuler autour de cette valeur dans une démarche sur le long terme et non simplement ponctuelle.

De plus, manager par la bienveillance nécessite patience et persévérance. C’est un travail de tous les jours.

Si la démarche pour l’entreprise vise in fine une motivation accrue de ses salariés, débouchant inévitablement sur une hausse de l’efficacité et de la productivité, elle n’en reste pas moins intéressante pour les collaborateurs à bien des égards.

En effet, une entreprise qui se targue d’un management bienveillant pourra, outre son mode de management, mettre en place divers services visant à améliorer la qualité de vie des salariés (horaires de travail non invasifs pour la vie privée – exit les réunions après 17h ; possibilité de télétravail ; accès à des ateliers de développement personnel/bien-être – méditation, relaxation, yoga, etc. basés sur le volontariat ; salles de pause/repos agréables et conviviales ; crèches d’entreprise, service de restauration/pressing/conciergerie réservés aux salariés, etc.).

 

Pour H2M Conseil, la bienveillance est une valeur capitale notamment dans le climat de ses formations.