Pour effectuer un diagnostic d’entreprise en vue d’élaborer une stratégie, l’analyse porte sur plusieurs angles.  Tout d’abord les composantes internes, puis les variables externes. C’est dans cette deuxième partie que s’inscrit la méthode PESTEL en apportant un cadre d’analyse.

A l’instar du modèle de M Porter (les 5 forces), L’objectif de ce modèle est d’évaluer l’influence des facteurs externes sur la firme étudiée. Le point de départ indispensable pour toute étude sur l’environnement de l’entreprise. 

Les domaines d’analyse : Politique, Economie, Social, Technologie, Ecologie, Législation

La politique :

ensemble des décisions prises par les gouvernements nationaux et des instances internationales (comme les décisions de l’Union européenne, de l’OMC, du FMI…) qui fixent de nouvelles règles du jeu.

L’économie :

état de santé macro-économique (taux de croissance, confiance des consommateurs, inflation…) qui crée des tendances de fond en matière de niveau de consommation.

Le social :

évolution de la population et de ses caractéristiques (démographie, pyramide des âges, nouveaux comportements socioculturels…) générant, entre autres, de nouveaux comportements d’achats.

La technologie :

les avancées et innovations technologiques qui viennent fragiliser le leadership technique des acteurs en présence.

L’écologie :

les réglementations et contraintes écologiques, les nouvelles normes édictées par les positions prises en matière de développement durable.

La législation :

évolution du cadre réglementaire et législatif (droit du travail, droit du commerce…). Avec des impacts de tout ordre pouvant créer des charges supplémentaires, des lourdeurs administratives, des accès restreints à certains marchés, etc.

Il existe aussi une approche plus synthétique : PEST où les aspects législatifs et environnementaux sont intégrés dans la politique

Comment procéder ?

Après avoir listé l’ensemble des facteurs d’influence grâce à la grille d’analyse PESTEL, regrouper les faits pour identifier des tendances structurelles. Après ce travail, déterminer si les tendances découvertes ont un effet positif ou négatif sur l’entreprise et de quelle manière.

Elle est très utile pour l’élaboration de la matrice SWOT